L’histoire du Ray Ban Wayfarer

Les lunettes Wayfarer est l’un des styles de lunette les plus populaires de tout les temps. Il a été imité par toutes les marques et tous les labels, mais pour ceux qui apprécient un classique, rien ne vaut un Wayfarer tout à fait comme l’Original Wayfarer. Le Wayfarer va a presque tout le monde, tout les sexes et se démarque par sa simplicité.

Mais pourquoi ces lunette sont-il si iconique? 


Un peu d’histoire

Les Wayfarers ont été conçus en 1952 par le designer de lunettes américain Raymond Stegeman qui travaillait pour Bausch & Lomb, la société mère de Ray-Ban à cette époque. La conception a été inspirée par des classique de cette époque comme les ailerons de queue de la fameuse Cadillac. Stephen Bayley, un critique de design britannique, a dit le suivant: “le cadre distinctif en forme de trapèze parle un langage non verbal qui suggère des dangers instables, mais joliment allié aux branches robustes qui, selon la publicité, donnaient aux montures un «look masculin». La forme fait penser au sourcils froncés, ce qui à aidé a donner à ces lunette un look “bad-ass”. 

Ces lunettes de soleil étaient également dotées d’une nouvelle technologie de moulage de plastique, ce qui a sûrement aidé à sa popularité initiale.

Ray-Ban a publié ce design pour la première fois en 1956 et elles ont été bien reçu, devenant une création emblématique de cette époque. Et comme il s’agissait de l’une des premières lunettes de soleil à s’être éloignée du métal pour adopter du plastique moulé, ce design serait aussi célèbre et reconnaissable que les chaises Eames ou autres innovations de cette décennie.

Mais ces lunette iconique n’ont pas toujours été populaire!


De la turbulence

La popularité du Ray Ban Wayfarer est une histoire avec des bas et des hauts, comme une montagne russe. 

Première montée en popularité

Après l’apogée de Wayfarers dans les années 1950 et 1960, les ventes ont diminué. Bien que la popularité culturelle des Wayfarers ait été renforcée en 1980 par le film The Blues Brothers, seuls 18 000 paires ont été vendues en 1981 et les Ray Ban étaient sur le point de cesser leurs production de Wayfarer. En 1982, Ray-Ban a signé un contrat de 50 000 dollars par an avec Unique Product Placement de Burbank, en Californie, pour placer Ray-Bans dans des films et des émissions de télévision. Une décision qui à surement sauvé ces lunette d’une extinction imminente!

Entre 1982 et 1987, les lunettes de soleil Ray-Ban sont apparues dans plus de 60 films et émissions de télévision par an, un effort poursuivi jusqu’en 2007. Le port de Wayfarer par Tom Cruise dans le film Risky Business de 1983 était l’un des placements clés, et cette année-là, 360 000 paires furent vendues. À partir de ce moment, les Wayfarer de nouveau sur le podium de la popularité.



Des apparitions supplémentaires dans des films comme The Breakfast Club, et des séries comme Miami Vice et Moonlighting, ont généré des ventes annuelles de 1,5 million.



Une pléthore de musiciens ont aussi adorné leur têtes avec les Wayfarers! Michael Jackson, George Michael, Billy Joel, Madonna, Depeche Mode et même des membres du U2 et Queen. C’est donc facile de comprendre pourquoi elles étaient populaires durant cette période. 



Il ne faut surtout pas oublier Jack Nicholson, qui les portait souvent, même à l’intérieur!



Tous ces placements sont en autres la raison pour laquelle Ray Ban on fait évoluer les variations de ce modèle. En 1981, seulement 2 modèle Wayfarer étaient disponibles, mais en 1989, on en compte 40! 


La mort de Ray Ban?

Au début des années 1990, les Wayfarers sont à nouveau devenus impopulaires. La renaissance des années 1950 qui alimentait la popularité des lunettes dans les années 1980 a perdu de son élan et les Wayfarers ont été surpassées par les montures enveloppantes. Mais au moment où les messieurs multicolores de Reservoir Dogs portaient leurs Wayfarers en 1992, le look des années 50 en retrait était à peu près aussi attrayant qu’une chemise en des éclaboussures de sang.



Pendant la crise des années 1990, la société mère de Ray-Ban, Bausch & Lomb, était confrontée à la pression de concurrents tels que Oakley. En 1999, Bausch & Lomb a vendu Ray-Ban à Luxottica d’Italie pour 640 millions de dollars.

Des lunettes enveloppantes style “Raver”



Les Ravers préféraient la façon dont les montures enveloppantes effaçaient toute la lumière du soleil. Ainsi, lorsque Luxottica, qui fabrique également des montures pour de grandes marques telles que Chanel, Prada et Versace, a acheté la marque Ray-Ban en 1999, le style maladroit était mal synchronisé avec l’époque.

2ème montée en popularité

Les Wayfarers ont été ramenés à la mode à la fin des années 2000 lorsque des personnalités publiques telles que Mary-Kate Olsen ont commencé à porter des lunettes vintage. 

Mary Kate Olsen avec sa paire de Wayfarer vintage



En 2001, le Wayfarer a subi une révision importante (RB2132), les montures étant réduites et moins anguleuses et passant de l’acétate à un plastique injecté plus léger. Les modifications visaient à actualiser le style des montures pendant une période d’impopularité et à les rendre plus faciles à porter (l’inclinaison précédente des montures rendait par exemple impossible de les percher sur la tête).

Lorsque Ray-Ban a remarqué que les Wayfarers vintage se vendaient à des prix élevés sur eBay, une réintroduction en 2007 du design original de Wayfarer (RB2140) a été lancée. 



Steve Hudson, de The Eye Company, à dit ceci:

“Les Wayfarers vintage non portés sont difficiles à trouver. Ils étaient si populaires que, si vous trouvez un duo vintage, il y a de grandes chances qu’il soit complètement épuisé et usé”, déclare Hudson, dont les paires vintage en parfait état valent entre 180 £ ( 485 $) et 250 £ (674 $).

«C’est formidable de les revoir sur la bonne voie», a déclaré Hudson. “Je suppose qu’ils ont dû les manipuler parce qu’ils sont difficiles à porter, mais nous en avons souffert dans les années 80 et nous en souffrirons volontiers à nouveau pour la mode. Le look plus lourd et geek est vraiment de retour maintenant, le vieil homme, Michael Caine frame – et il est fantastique sur les jeunes visages. “

“Elles sont merveilleusement classiques et, historiquement, elles marquent le début des lunettes de soleil à la mode. Avant cela, dans les années 40, les lunettes de soleil étaient réservées aux aviateurs et aux pilotes de course”, explique Hudson.

Le modèle RB2140 est identique au modèle original B & L5022, à la différence que les “goujons” en métal des branches des branches ont été remplacés par le logo Ray-Ban et que la lentille droite porte désormais le logo.



“Ce sont la réplique exacte, la même forme, le même design, tous les composants et matériaux sont les mêmes”, déclare Favagrossa, Le directeur de la marque Ray Ban. Mais cette fois, ils sont également disponibles dans une variété de couleurs.

Dès 2007, les Wayfarers étaient disponibles dans les styles Original Wayfarer, New Wayfarer et Wayfarer Folding. La stratégie marketing de Ray-Ban était triple: un retour à la conception originale et rebelle des lunettes de soleil, une campagne publicitaire et l’utilisation de nouveaux médias comme MySpace pour se connecter aux consommateurs. Les ventes en 2007 étaient 231% supérieures à celles de 2006 chez Selfridges à Londres, et en octobre 2007, le Wayfarer était le troisième style le plus vendu du groupe Luxottica.


Un classique immortel?

Malgré les hauts et les bas que ces lunettes de soleil ont subis, la Ray Ban Wayfarer est maintenant devenue un classique. De nombreuses entreprises ont «emprunté» le design, tout simplement parce qu’il est si beau sur le plupart des hommes et des femmes. Il ne perdra ni gagnera en popularité, mais se situera simplement dans la zone grise de ce à quoi on peut s’attendre. Que vous aimiez l’ancien modèle ou le plus récent de Ray Ban, il conviendra probablement à votre visage et restera sur le visage de nombreuses personnes à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *